INSOMNIE

 

NARCOLEPSIE

La narcolepsie ou maladie de Gélineau est une affection neurologique grave caractérisée par deux symptômes principaux que sont la narcolepsie et la cataplexie.

 Le principal symptôme est la présence quotidienne d'épisodes irrépressibles de sommeil. La cataplexie se manifeste dans 3 cas sur 4 environ. La structure du sommeil est toujours perturbée.

D'autres symptômes secondaires peuvent se manifester, comme des hallucinations hypnagogiques ou hypnopompiques, des paralysies du sommeil, des actes automatiques.

Elle fait partie des dyssomnies, ou troubles du sommeil.

Historique

La première observation clinique d'un cas de narcolepsie en a été faite en 1877 sous forme d'un trouble de l'éveil chez la mère et son fils.

En France, c'est un médecin militaire Jean-Baptiste Gélineau qui, en dehors de son travail professionnel, en donne, le premier, une description complète et, en 1880, crée le terme de narcolepsie. Il a observé, en effet, les curieux accès d'endormissements de son voisin [2].

Prévalence de la narcolepsie

La prévalence de la narcolepsie est estimée à entre 20 et 50 pour 100 000 habitants en France. Cette prévalence varie suivant les pays, sans doute à cause des critères retenus pour définir la maladie. Cependant, cette fréquence semble sous-évaluée. Cette maladie est aussi sous-diagnostiquée et le suivi est insuffisant pour deux raisons essentielles :

   1. le manque de formation des médecins sur le sommeil et ses pathologies, (entre 2 et 3 heures seulement pour la totalité du cursus de formation universitaire, en 2007)
   2. le nombre de cas légers de malades qui s'ignorent… ou qui sous-estiment leurs symptômes et ne consultent dès lors pas.

Il est ainsi estimé qu'environ 20 % seulement des narcoleptiques sont diagnostiqués. La dernière étude (Harmony) menée par l'université de Montpellier, montre que la narcolepsie est dépistée de plus en plus jeune et de plus en plus rapidement.

La cataplexie, qui est une perte brusque du tonus musculaire sans altération de la conscience, n'est pas un symptôme présent chez tous les narcoleptiques. La prévalence de la cataplexie se situe entre 75 et 80 % des narcoleptiques.

La narcolepsie touche un peu plus d'hommes que de femmes. Il existe deux pics principaux d'apparition de la pathologie, soit à l'adolescence, soit vers la quarantaine

On retrouve dans près de la moitié des cas un événement stressant précédant la première crise.

Symptômes de la narcolepsie cataplexie

Elle comprend deux symptômes principaux qui, présents tous les deux, suffisent à eux seuls à diagnostiquer la maladie : la narcolepsie et la cataplexie. La présence de la seule narcolepsie demande des investigations plus poussées pour permettre le diagnostic définitif. L'hypersomnie est constante, plusieurs autres symptômes ne le sont pas.